Don Justino Apaza, Rencontre avec La sagesse Inca.

IMG_9822Le mois de juin 2018 a débuté magnifiquement bien, j’ai eu la chance de rencontrer deux êtres merveilleux Don Justino Apaza  guérisseur Inca et Peter Rouffa le gardien des pierres de Wéris.  Ce dernier m’a permis d’organiser deux évènements ainsi que des séances individuelles avec Don Justino afin de permettre aux personnes de notre région de connaître un peu la sagesse Inca. Don Justino vient du Pérou, son village est dans les montagnes perché à 4600m d’altitude, c’est un Quero, il fait partie des 4800 personnes restantes en vie qui porte encore aujourd’hui la sagesse Inca. Cette civilisation ne ment pas, ne blesse pas, soit, le respect de toutes choses et de toute vie et surtout une très grande connexion avec la terre, la Pacha Mama. C’est grâce à elle qu’ils vivent, mangent et se soignent, c’est la Pacha Mama qui permet la guérison de tout. Pour ne pas que cela se perde,  « Les esprits » ont demandés à Don Justino ainsi qu’à « ces frères et sœurs » de descendre de leurs montagnes afin de partager dans le monde l’enseignement chamanique selon la vision inca dans la sagesse du respect et de l’amour de toute vie.  A Espace  Equilibre, Don Justino est venu transmettre et enseigner la connexion au vent, aux montagnes, aux pierres, au condor et à l’aigle afin  de permettre le nettoyage des dysharmonies et le remplissage de la bonne énergie. La plume de l’aigle et du condor devient  un élément sacré pour se rituel.

Nous avons également vécu la Despacho, une offrande à la terre et à nous même, une après midi riche en émotion et en partage de connaissances.

Don Justino Apaza et Peter Rouffa voudraient dans le futur, créer une école Inca, ici en Belgique, afin que la sagesse des Q’ero perdure dans le temps et sur cette terre. Nous espérons que ce rêve devienne une réalité, j’y mets tout mon amour et toute mon intention.

IMG_9866

Merci à Don Justino à Peter, au public car sans vous , tout cela ne serait pas possible, et surtout MERCI MERCI à la PACHA MAMA pour ce qu’elle est.

Anne-Marie Goblet