En forme pour l’hiver grâce à une alimentation appropriée

A l’entré de l’hiver, beaucoup d’adultes se plaignent d’un manque d’énergie, d’une difficulté de concentration, voire d’épuisement. La fatigue, particulièrement présente en hiver, peut non seulement être due au stress quotidien, à un manque d’activités sportives, à un sommeil perturbé mais aussi à une alimentation inappropriée.

L’alimentation “moderne” contient souvent trop de graisses, des mauvaises graisses, des glucides raffinés et trop peu de glucides complets, de fruits et de légumes.  A long terme, ceci mène à une carence en nutriments, par exemple, le chrome, le fer, les b-vitamines, le zinc, le magnésium. Une longue fatigue et le stress peuvent avoir des répercussions importantes sur la santé, par exemple, une déficience du système immunitaire, des maux de tête de tension, des inflammations intestinales, un état dépressif, trop ou trop peu de tension, le syndrome prémenstruel, etc.

Au contraire, une alimentation équilibrée et nourrissante peut aider à prévenir un manque d’énergie et même gérer le stress.

Mes conseils : mangez 1 à 2 fois par jour des légumes crus, 1 à 2 fois des légumes cuits et ou du potage,  2 à 4 fruits, 1 à 3 portions de glucides complets, suffisamment de protéines apportées par les légumineuses, les oeufs, et les poissons, diminuez la quantité de graisses saturées (fromages, viandes), et ajoutez des graisses omégas-3 végétales comme les noix, les graines de lin et leurs huiles, si possible de qualité bio.  Si nécessaire, faites faire une prise de sang et montrez-la à votre nutritionniste pour être sûr que tout est en ordre.

Gudrun Scholler.

Plus d’infos : www.gudrun-scholler.be

Cet article a été ajouté dans Nutrition et marqué , , , , , , , , , par Gudrun Scholler. Ajouter le permalink à vos favoris.

A propos de Gudrun Scholler

Américaine, née à Ann Arbor au Michigan. Son père a choisi un prénom peu courant d'origine suédoise ! Elle a étudié l'archéologie à l'Université de Michigan et participé à des fouilles au Nouveau Mexique, en Autriche, et en Italie. Déjà très jeune, elle s'intéresse aux effets de la nutrition, du mode de vie et du mode de pensée sur le corps et sur l'esprit. Cet intérêt lui vient de l'étude de la vie et de la culture des civilisations anciennes. Après s'être penchée sur le passé et sur nos origines, elle se tourne vers le présent: elle s'intéresse à la santé et reprend des études de nutrition à l'Université de Bonn (Allemagne) . Ensuite, elle élargi son champ de travail vers une vision encore plus globale du corps en considérant aussi ses niveaux émotionnels et énergétiques. Aux études de nutrition elle ajoute, donc, celles sur les principes de la naturopathie, les soins énergétiques (Magnétisme Humaniste et Alignement énergétique) et les Fleurs de Bach (Méthode EMBP : Lire en Soi et l'Unité en Soi) qui font partie de son travail en consultation.

Laisser un commentaire