Vidéos de méditation et d’ancrage proposées par Anne-Marie Goblet.

Je vous propose au travers cette méditation, un ancrage, une protection et un rayonnement qui serait bon de conscientiser au quotidien.
Vous trouverez ci-dessous une version simple ainsi qu’une version plus avancée de la méditation.

Version simple :

Version avancée :

La Hutte de Sudation (avec Tony Paixao)

Nous vous proposons ci-dessous un extrait vidéo de la première partie de la hutte de sudation proposée par Espace-Equilibre avec le chamane brésilien Tony Paixao.

La première partie est la préparation que nous partageons ensemble afin que ce rituel puisse être un cadeau pour l’ensemble des personnes réunies pour l’occasion. Après cette préparation chacun entre dans la hutte avec son schéma et ses blessures personnelles afin de les dépasser. Chacun à son rythme et dans le respect de ce que nous sommes aujourd’hui.

Anne-Marie Goblet.

 

Interview de Dominique Jeanneret. « Mon nouveau monde »

« Bienvenue dans mon nouveau monde, celui d’être libre de choisir son chemin, de découvrir et de faire grandir sa propre valeur. 

Je vous donne RDV dans celui-ci à travers cette vidéo qui j’espère vous donnera l’envie de franchir le pas vers moi et surtout vers vous, puisque on ne peut pas aimer si on ne s’aime pas, on ne peut pas attirer l’abondance si on a une faible estime de la valeur qu’on a de soi.

Belle découverte et bienvenue dans le nouveau monde responsable. »

Dominique Jeanneret.

Formation New Paradigm – Vidéo

Cette vidéo a été faite dans l’idée de vous emporter dans l’univers de cette merveilleuse formation new paradigm. Vous aller voir un aperçu de ce que je propose comme voyages et méditations, les exercices ludiques qui vous permettent d’apprendre dans la joie et ainsi réveiller l’enfant intérieur et aussi connaître un peu plus ce qu’est new paradigm initialement Shamballa.

Je vous souhaite une belle découverte et j’espère que cela vous donnera envie de suivre cette formation guérissante et évolutive.

Anne Marie Goblet.

Mieux voir pour mieux vivre

Des yeux pour regarder, un regard pour voir…
Et si nos yeux n’étaient pas seulement là pour appréhender le monde mais pour le créer ?
Et si ce que je voyais n’était pas la réalité mais plutôt, «une» réalité créée par moi ?
Et si nos problèmes de vue n’étaient en fait que des signaux de notre corps nous invitant à regarder autrement pour voir autrement ?
Et si un sentiment de mal-être n’était pas la résultante d’une circonstance mais plutôt d’un regard non optimal posé sur cette circonstance ou cette personne ?
Et si mon regard pouvait me permettre de changer ma vue, de changer ma vie ?
Si je pouvais mieux voir… pour mieux vivre ?

Ma perception détermine mon expérience et ma réalité !
Lorsque nous naissons, nous sommes simplement une conscience, un esprit. Cette conscience que nous sommes se manifeste alors spontanément. Que le bébé soit heureux ou malheureux, il se laisse être tel qu’il est ! Puis, grâce à nos expériences et à notre mental, nous apprenons. Nous apprenons que nous sommes un garçon, ou une fille. Que telle chose est facile… ou difficile. Et à travers nos expériences, nos croyances, nous nous définissons. Nous créons progressivement autour de nous un niveau d’être avec lequel nous avons tendance à nous identifier et parfois à nous perdre.
Ce niveau d’être est généralement appelé la personnalité. Elle reflète le degré auquel nous nous définissons suite à des croyances ou à des expériences passées. Toutes nos croyances configurent alors autour de nous (l’esprit), comme une bulle, comme un filtre de perception à travers lequel nous regardons le monde… sans en avoir nécessairement conscience. En fonction des croyances qui la composent, cette bulle aura une certaine couleur.

Imaginez une personne dans une bulle rose (croyant donc que le monde est rose) en train de regarder le monde. Que voit-elle ? Un monde rose ! Et maintenant, imaginons une personne dans une bulle grise. Que perçoit-elle alors qu’elle regarde le monde ? Un monde gris ! Et en plus, toutes les informations lui parvenant valident que le monde est réellement gris puisqu’elles ont été distordues par ce filtre gris.
Supposons maintenant que ces deux personnes dans des bulles de couleurs différentes choisissent de discuter sur la «couleur» du monde… Elles auraient évidemment chacune une perception différente. Ainsi, nous devons reconnaître que nous ne voyons pas le monde tel qu’il est mais plutôt tel que nous croyons qu’il est ! Le monde n’est peut-être ni rose ni gris. De plus, comme cette bulle reflète la nature de nos croyances, elle reflète aussi notre personnalité ! Nous ne voyons donc pas le monde tel qu’il est mais tel que nous sommes nous-mêmes.
Il pourrait être intéressant de se demander si la perception que nous avons du monde est saine et surtout, si elle nous laisse en bonne santé et heureux ! Souvent, des personnes ont vécu des circonstances pénibles qui leur ont fait apprendre que le monde est un champ de bataille ou une lutte perpétuelle et c’est malheureusement ce qu’il devient pour elles. Elles ne «voient » que ce qu’elles s’autorisent à voir… elles ne «voient » que ce qu’elles croient. C’est grâce à cette compréhension que nous pouvons commencer à comprendre pourquoi et comment un type de vue spécifique peut être associé à une manière d’être spécifique.

La vision comme métaphore…
Je crois que nous ne développons pas de pathologies par hasard, et que le corps essaye d’attirer notre attention par cette pathologie sur une manière d’être que nous avons développée qui n’est pas saine pour qui nous sommes essentiellement (l’esprit). De la même manière que des médecins commencent à associer des personnalités types qui prédisposent à certaines pathologies, j’associe une manière d’être spécifique aux différents problèmes de vue.
Ainsi, si quelqu’un voit mieux de près que de loin (myopie), c’est un peu comme si cette personne s’était fermée au monde extérieur, se protégeant à l’intérieur d’un monde qu’elle perçoit menaçant. Il serait alors intéressant de se demander ce qu’a vécu cette personne au moment où la myopie est apparue. Y a-t-il eu un divorce, un changement d’école, un événement qui a fait penser à cette personne qu’il valait mieux se protéger à l’intérieur…? Si quelqu’un voit mieux de loin que de près (hypermétropie, presbytie…), y a-t-il eu au moment où la pathologie est apparue un sentiment que l’autre est plus important que soi, qu’il vaut mieux donner que recevoir?

Si quelqu’un a une vision distordue (astigmatisme…), cette personne a-t-elle développé autour d’elle (l’esprit) une personnalité qui n’est pas en accord avec ce qu’elle est profondément, portant perpétuellement comme un masque ?…
Aussi, si nous comprenons ce que la pathologie essaye de nous dire, nous pouvons alors consciemment choisir de développer une nouvelle personnalité, de nouveaux systèmes de croyances concernant notre nature ou celle de l’univers et accéder ainsi à une nouvelle perception, une nouvelle expérience de plus grande clarté, figurative mais aussi littérale. Il est évident qu’au delà d’un changement de regard et d’attitudes, des techniques de yoga des yeux peuvent aussi s’avérer très efficaces pour aider à un meilleur fonctionnement des muscles permettant l’accommodation oculaire.

Doutez de votre perception…
Puisque tout ce que je perçois, de manière littérale ou figurative, dépend de la nature de ma bulle et donc de mes croyances, je dois douter de tout ce que je perçois. Est-ce la vraie réalité ou une réalité créée par moi ? Ainsi, puisque pour une personne qui a été myope, sa bulle est colorée par l’insécurité ou la peur, lorsqu’elle regardera autour d’elle et devra prendre une décision, sa perception sera automatiquement distordue par cette peur ! Et par exemple, alors que toutes ses perceptions lui affirment que sa situation est vouée à l’échec, elle devra affirmer qu’au-delà de sa perception, le succès l’attend ! Que si elle se laisse être dehors telle qu’elle est dedans, cela se passera bien ! Et c’est là où il lui faudra un certain courage, une détermination à croire en ce qu’elle ne perçoit pas.
Heureux celui qui croit sans avoir vu !
Notre perception de l’univers étant de toute manière distordue, nous pouvons choisir de le percevoir autrement. C’est ainsi que je peux choisir d’affirmer une nouvelle perception, par un regard nouveau posé consciemment sur moi-même, une personne ou même une circonstance. Le problème est que je dois croire en quelque chose que je ne vois pas ! Et c’est là où ce n’est pas toujours facile… Mais, « Heureux ceux qui croient sans avoir vu !!! » nous a-t-on dit ! Bien sûr puisque ce que je vois est la résultante de ma croyance pas nécessairement optimale pour qui je suis ou pour qui j’ai envie de devenir !
Dans l’exemple précédent de la personne myope ayant perçu l’échec, elle pourra alors consciemment dire à la peur «Vade retro, Satanas… Arrière Satan», c’est-à-dire : «Je te vois toi, la peur, me tenter en me proposant des limites mais je choisis de ne pas croire en toi ! Je sais où tu peux me mener et je ne te donne plus le pouvoir de prendre pour moi mes décisions. »

Je vais ainsi réaliser le pouvoir créateur colossal que j’ai en mes yeux et mon regard ! Un nouveau regard consciemment projeté sur moi, sur une personne ou sur une circonstance va me permettre de me transmuter, de la transmuter ! De cette manière, je ne subis plus l’univers ! Je ne suis plus une victime de l’univers mais un créateur de mon expérience !
Nous rentrons ici dans l’expérience directe de ce qui est appelé la métaphysique. Nous expérimentons alors consciemment de quelle manière, à travers nos peurs, nos désirs et nos croyances, nous projetons autour de nous notre bulle, notre réalité qui finit par se densifier, par se matérialiser ! Nous pourrons alors réaliser et voir comment chaque être autour de nous fait de même. Nous comprendrons ainsi que ce qui se passe dans une circonstance n’est pas dû au hasard ou à une coïncidence. Nous verrons qu’elle est la résultante des peurs, désirs et croyances projetés par chacun des différents « co-créateurs » de cette circonstance.
Choisissez de voir le monde autrement et il sera autrement, pour vous !
Je peux choisir de percevoir d’autres motivations dans l’action qui a été faite et, à travers cela, me sentir mieux ! Ainsi, comme j’aime à le dire, l’univers tourne autour de nous…Tantôt il m’arrive de belles choses, tantôt il m’arrive de «mauvaises» choses…Mais sont-elles réellement « mauvaises » ou est-ce simplement ma perception ? Je peux donc choisir de douter de ma perception et la changer si elle ne me rend pas heureux(se)…L’important au final n’est pas réellement ce que je crois mais plutôt de savoir si ce en quoi je crois me laisse heureux et en bonne santé !!! Je peux toujours choisir un « autre regard ».

Pour cela, il me faut apprendre à prendre un peu du recul sur moi, à devenir observateur de moi-même et à me demander si ce que je pense, dis ou fais est juste et bon concernant soit ce que je suis ou ce que j’ai envie de devenir ! Regardez…et vous verrez !
Bonne route vers de plus en plus de clarté, de lucidité et de perception de la perfection !

Patrice Morchain. 

 

Laissez briller vos cheveux !

Le soleil, la chaleur, l’eau de mer et le vent… Ce sont des plaisirs de l’été et qui nous rapellent les vacances.   Laissez briller vos cheveux avec dix astuces !

1)     Coupez les pointes des cheveux long avant et après les vacances pour éviter que les pointes se cassent.  Les pointes aiment particulièrement les huiles telles que l’huile d’Argan, d’onagre, de pépins de raisin, de noix de coco: à masser avant le coucher dans les pointes, à laisser travailler la nuit et à rincer le matin avec un shampoing doux.  Si tous les cheuveux sont fortement abimés, vous pouvez mettre des petites quantités d’une des huiles et un peu d’Aloe vera sur tout le cuir chevelu.

2)    Attention aux accessoires !  N’utilisez que les accessoires qui tirent égèrement les cheveux vers l’arrière.  Les cheveux trop tirés peuvent facilement casser.  Des meilleures alternatives seraient les élastiques recouverts de tissu, les écharpes, les peignes en plastique ou en bois, et les piques-cheveux en bois ou en plastique,… le tout légèrement attaché. Evitez le métal, si possible.  Les élastiques peuvent tirer trop fortement les cheveux et donc risquent d’arracher les cheveux déjà abimés par le soleil, le vent et l’eau.

3)    Après la baignade dans de l’eau chlorée ou salée lavez les cheveux avec de l’eau douce pour éviter qu’ils se cassent.

4)   Utilisez des shampoings naturels contenant des plantes telles que l’ortie, le bambou, les feuilles de Neem, les eaux florales et éventuellement les huiles végétales et les huiles essentielles.  Le jojoba, l’amande douce, le noyaux d’abricot ou l’huile de germe de blé sont indiquées.  Ces plantes et huiles regénèrent et nourissent les cheveux qui peuvent être abimés par le soleil, le vent et l’eau salée.  Mettre ces huiles végétales dans les cheveux pendant l’exposition solaire prolongée peut les protéger du soleil, du sel et du chlore.  Ou, protégez vos cheveux en portant un grand chapeau !

5)    Laver le cuir chevelu quotidiennement fait souffrir le taux naturel des graisses et la regénération du facteur humidité.  Il suffit, donc, de laver les cheveux 2-3x par semaine et en vacance, eventuellement moins souvent (sauf si vous vous baignez tous les jours avec la tête sous l’eau salée ou chlorée).  Le soleil et la mer ont un impact non bénéfique sur la couche protectrice des cheveux.

Utilisez des shampoings naturels, surtout ceux à base d’argile, peuvent chélater la saleté et le surplus de graisse sans attaquer la couche protectrice du  chevelu.  Evitez des shampoings contenant des substances telles que le sodium lauryl sulfate et ses dérivés, la glycérine, entre autres.  En règle général, moins longue est la liste d’ingrédients et de ‘INCN’ mieux c’est pour la santé et souvent, plus naturel est le produit.  Une autre façon de lire cette liste: si vous connaissez les noms des substances (nom des plantes, des huiles, etc), c’est naturel, sinon, c’est chimique !  Les molécules chimiques sont d’origine naturelles si c’est indiqué sur le produit.

Note: Les shampoings naturels ne vont pas nécessairement mousser beaucoup.  Le facteur moussage n’est pas un indicateur de qualité.

6)    Faites votre shampoing au début de votre douche et rinscz seulement à la fin.  Les plantes du shampoing peuvent entretemps bien agir.  Sinon, vos cheveux ne bénéficient pas de leurs propriétés bénéfiques !

7)    Rincez vos cheveux avec de l’eau tiède voir froide, pas chaude.  La chaleur sèche et abime les cheveux contrairement à l’eau froide.  L’eau froide a une action bénéfique pour le cuir chevelu fin : les muscles qui “entourent” chaque cheveu se contractent et donnent plus de volume.

8)    Utilisez rarement le sèche-cheveux, et évitez de frotter fortement les cheveux, surtout en vacance en été !  Des cheveux mouillés sont particulièrement fragiles parce que l’eau fait disparaître momentanément la couche protectrice des cheveux.  Ensuite ces cheveux réagissent d’une manière très sensible à la chaleur forte et au frottement:  L’air pulsé et sec abime les cheveux devenus sensibles par le soleil et la chaleur de l’été.  Aussi, la peau du crâne est plus facilement irritée.

Si vous l’estimez nécessaire, utilisez le sèche-cheveux à une température basse, à minimum 20 centimètres de distance des cheveux et séchez-les dans le sens des cheveux, pas contre.

9)    Les cheveux ont besoin de bons nutriments pour bien se développer et briller: du zinc, du magnésium, du calcium, de la méthionine, du lysine, et du cystéine, entre autres.  Les omégas sont très importants aussi.  Ils se trouvent dans le poisson gras, le jaune d’oeuf cru, certaines huiles végétales tel que l’huile de lin, de noix et de colza.  Mangez suffisamment de fruits, de crudités et de légumes cuits “al dente” tous les jours. Vous pouvez compléter une alimentation saine par un complément alimentaire.

10) “Last but not least ! ”: Le ‘stress’ pendant les vacances disparaît et petite à petite les cheveux commencent à nouveau à briller !… Gardez “un esprit sain dans un corps sain” (mon maître mot ! ) pendant toute l’année va vous aider en général ainsi que vos cheveux !

Gudrun Scholler.

www.gudrun-scholler.be

Boostez votre immunité !

L’immunité fait partie d’un système très complexe.  Il peut être dirigé contre lui-même dans des problématiques “autoimmune”, telles que des troubles de la thyroïde, la polyarthrite, entre autres.  Il peut y avoir une défaillance immunitaire, qui est exogène:  intrusion de virus,  de bactéries, de pollution, etc. ou qui est endogène: des carences nutritionnelles, un système digestif affaibli ou une difficulté à éliminer les toxines et toxiques apportés par l’environnement ou produits par le corps lors de processus internes.

“Il vaut mieux prévenir que guérir !”  Ce proverbe montre la sagesse et nous suivons idéalement ces conseils tous les jours.  Concernant l’immunité, nous pouvons prendre quelques précautions simples apportées par des changements alimentaires et la prise de quelques vitamines et plantes.

Soutenez le système digestif !

Le GALT (Gut-Associated Lymphoid Tissue) est directement en lien avec le système immunitaire: un grand nombre de lymphes se situent autour des intestins pour agir vite.  Ces tissus lymphoïdes produisent près de 70% des cellules immunitaires (surtout lymphocytes).  S’il y a une toxine, un corps étranger, une toxique, un aliment qui ne convient pas, un allergène (un aliment qui cause une réaction allergique), le système immunitaire doit agir de suite.

Le GALT agit à travers trois systèmes de défense:

  • les lymphocytes B et T
  • la flore intestinale (des millions de bactéries)
  • l’épithélium intestinal contenant des endocytes (cellules intestinales)

Ces trois défenses ensemble peuvent rendre la paroi intestinale forte ou peuvent l’affaiblir au point de devenir ‘poreuse’, ce qu’on appele le ‘Leaky Gut Syndrome’: les espaces entre les endocytes (gap jonctions) deviennent trop grands et laissent passer des grosses molécules telle que des allergènes, des toxines, etc.  Celles-ci sont absorbées et distribuées dans le corps, par le sang, causant des problèmes immunitaires, entre autres.

Il est donc important de renforcer le GALT pour garantir une immunité optimale:  on renforce la flore intestinale et on apporte les nutriments nécessaires

Les conseils

1) La flore intestinale, un milieu sensible

  • Mangez des aliments riches en fibres:  fruits et légumes crus, des céréales complètes et des légumineuses.  Elles aident à la prolifération des bonnes bactéries intestinales.
  • Un probiotique de bonne qualité peut être nécessaire.   Il apportera des bonnes bactéries à la flore intestinale.  Une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie ne suffisent pas toujours.

2) Les crudités: élémentaire !

  • Mangez les crudités en début de repas.  En commençant un repas par des crudités, la leucocytose, un état inflammatoire, est réduite et si on consomme uniquement des crudités au repas elle est même éliminée.
  • Mangez au moins 2 fruits crus par jour pour un apport d’antioxydants.

3) Les vitamines et minéraux, des éléments de renfort:

  • La vitamine D est un nutriment essentiel pour le bon fonctionnement du système immunitaire:

*la régulation des lymphocytes-T
*éviter que les cytokines inflammatoires prennent le dessus
*stimuler l’action des peptides du système immunitaire: monocytes, ‘Natural Killer’
cellules, neutrophiles, et les cellules du système respiratoire
*favoriser l’expression et l’action des macrophages, des cellules qui élimininent les        toxines et toxiques ‘capturés, avalés et détruits’

  •  Le jaune d’oeuf “liquide” (oeuf à la coque et oeuf sur le plat ou comme à l’époque de nos grand-mères, un jaune d’oeuf mixé à du lait (végétal) ou dans un shake aux fruits) et les poissons “gras” contiennent de la vitamine D.
  • Mettre l’équivalent d’un bras + une jambe ou 2 bras + le visage au soleil pendant 20 minutes (en pleine été seulement tôt le matin et en fin d’après-midi) stimule le système immunitaire en donnant au corps la possibilité, à travers les rayons solaires, de fabriquer de la vitamine D.  Toutefois, ceci est insuffisant pour ceux qui sont en carence clinique de cette vitamine.  Dans ce cas, il est nécessaire de prendre un complément alimentaire.
  • Mangez des aliments riches en zinc, tel que les graines de potiron, les graines de tournesol, les noix de cajou, les lentilles, le brocoli, le chou de bruxelles, la figue, la framboise, le petit épeautre, l’avoine et le sarrasin.  Le zinc aide à la production de lymphocytes-T et de ‘Natural Killer’ cellules.  Sa prise en complément alimentaire, selon les études, peut faire disparaitre deux à trois fois plus vite une toux, un mal de gorge, et l’écoulement nasal !
  • Des compléments alimentaires tel que les vitamines A et C et certaines plantes, l’échinacée, l’étherocoque, le ginseng, la gelée royale, certains champignons et l’églantier peuvent soutenir le système immunitaire.
  • Les huiles essentielles telles que le niaouli, le tea tree, l’eucalyptus radié, la ravintsara et la ravensara peuvent agir en prévention ou en aigu.  Elles peuvent être appliquées en voie externe, sur un support d’huile d’amande douce, frottées sur le thorax et le haut du dos.  En voie interne il est important de les mettre sur un support tel que l’huile d’olive ou sur une mie de pain.  La durée ne doit pas dépasser 2 semaines d’affilée par mois.

4) D’autres paramètres qui soutiennent l’immunité:

l’activité physique, la détente, la détoxification des émonctoires, un sommeil réparateur, la gestion du stress.

Gudrun Scholler.

www.gudrun-scholler.be

Note: Ces conseils ne remplacent pas une visite chez un(e) spécialist(e) de la santé en cas de nécessité.

La lithothérapie par Kalil J. Mace – Vidéo

Rentrer dans le monde des pierres, c’est aussi entrer dans le monde de la tradition et des anciennes connaissances. C’est un voyage au coeur de l’être, car toutes pierres qui viennent à notre rencontre ne sont jamais là par hasard, elles nous disent un peu plus sur nous même, le chemin que nous devons parcourir.
Depuis des millénaires ce savoir ancestrale à fait partie des techniques de rééquilibrages et de soins des anciennes cultures Amérindiennes, Tibétaines, Chinoises, Égyptiennes, etc…La science d’aujourd’hui nous permet de mieux comprendre la composition des pierres et leurs action par l’oligothérapie. Au-delà des propriétés physiques, il y a leurs propriétés énergétiques qui combiné à une connaissance de l’anatomie secondaire (chakras, méridiens, zones réfléxologique,…) apporte une ré-harmonisation de l’être aussi bien au niveau physique, mental, émotionnel, énergétique que spirituel.

Lecture de l’Aura et Guérison énergétique : une Voie de Compassion (Extraits du Livre)

À l’aide de la Clairvoyance, de la Clairaudience, de la Clairsentience et de la Guérison énergétique, la Lecture multimensionnelle de l’Aura est Une Voie de Compassion. Elle dessine, peint et sculpte le Portrait énergétique de mon Être dans le Moment Présent. Elle permet de rassembler les fragments du Soi, comme un Mandala.

Nous sommes entourés d’un champ d’énergie magnétique, telle une empreinte énergétique, qui se nomme l’Aura. Depuis l’origine des temps, ce champ magnétique peut être perçu par tous, sous forme de rayonnement plus ou moins lumineux, détecté par des couleurs qui entourent ou émanent du corps physique. Aujourd’hui, alors que l’Ère du Verseau s’installe définitivement, de façon marquée, la pratique de la Lecture de l’Aura transite elle aussi du mode de perception bidimensionnel (2D) au mode de perception multidimensionnel (3D +).

Sarah Diane Pomerleau pratique une Méthode originale de Lecture de l’Aura et Guérison énergétique, qu’elle a créée en 2002. Elle enseigne cette Méthode, dans plusieurs pays, au cours de stages intitulés « Lecture de l’Aura et Guérison énergétique, une Voie de Compassion ».

Cette Méthode s’adresse aux personnes qui perçoivent leur structure énergétique telle un hologramme et veulent utiliser ou développer leurs facultés psychiques (clairvoyance, clairaudience, clairsentience, etc.), et les mettre au service de la Relation d’aide, de la Guérison énergétique, de la Compassion, de la Réalisation de soi et de l’Expansion de la Conscience Universelle. Cette Méthode est une occasion exceptionnelle de démystifier mes croyances sur mes facultés psychiques, de guérir mes doutes et le manque de confiance en moi.

La Lecture de l’Aura est un complément à tout travail énergétique ou thérapeutique. Les buts de la Lecture de l’Aura sont la connaissance de soi, l’harmonisation et l’unification de mon être et la Guérison énergétique de mes corps physique et subtils. Ce qui me permet de mieux me connaître et d’actualiser mon potentiel, car des Clés et des Codes me sont transmis au cours de cette Lecture. Chaque Lecture est magique et conduit à l’ouverture du Cœur et à la pratique de la Compassion. Je considère comme un grand privilège d’avoir accès à l’intimité énergétique et spirituelle d’un être qui en fait la demande.

Nos ancêtres lointains utilisaient leurs perceptions psychiques naturellement puisqu’ils considéraient qu’elles faisaient partie d’eux. Tout comme le font les autochtones de tous les continents, les Peuples Gardiens de la Terre, encore aujourd’hui. Les expressions « Je ne vois rien. Je n’entends rien. Je ne ressens rien », sont relativement récentes et généralement issues des pressions et croyances limitatives de l’environnement : religion, histoire, répression, industrialisation, intellectualisation, scolarisation structurée, hiérarchisation, pharmacologie et bien d’autres. Ces croyances visent à maintenir l’être dans son illusion d’impuissance plutôt qu’à l’accompagner dans l’actualisation de son potentiel, son pouvoir personnel et sa créativité, clés de connaissance et de reconnaissance de soi.

 

Certains distinguent deux types d’Aura :

L’Aura « Spirituelle ou Surnaturelle », celle des mystiques de toutes cultures, des maîtres initiés, des saints auréolés, des anges, des devas de la nature (fées, gnomes, elfes, etc.) ou autres, souvent décrite comme étant de couleur bleu électrique ou blanc doré, autour de la tête principalement, et du corps, avec une attention spéciale au cœur et aux mains.

L’Aura « Scientifique ou Physique », entourant les animaux, les végétaux, les arbres, les minéraux, les cristaux, les humains. Celle-ci est perçue de diverses couleurs auxquelles on attribue une signification qui varie selon l’interprète.

La plus connue des approches scientifiques de détection de l’Aura est la méthode de Semyon Kirlian. Sa découverte, en 1939, des appareils photo à effet Kirlian[1], a permis, plus tard, d’établir le bilan énergétique de santé pour une personne et parfois même de prévoir la venue d’une maladie. Cette propriété est controversée, mais néanmoins popularisée et expérimentée. C’est une mesure préventive qui cependant n’offre généralement pas de proposition de guérison, à moins que l’interprète soit un spécialiste de la santé et se serve de l’approche à des fins « curatives » plutôt qu’à des fins « spectaculaires ».

Il existe aussi deux modes principaux (et sûrement d’autres secondaires) de Lecture de l’Aura :

Lecture de l’Aura 2D

La méthode la plus connue consiste à lire le champ magnétique d’une personne sous forme de couleurs, les yeux ouverts et les mains passant par exemple au-dessus d’une photo, puis à interpréter le symbolisme de ces couleurs. Tout le monde peut y arriver, pas seulement les voyants. Les exercices pratiques pour développer cette approche sont nombreux et efficaces. C’est une perception bidimensionnelle de l’être et de l’Univers, une perception cerveau gauche. Les corps subtils « lus et interprétés » sont en moyenne au nombre de 3, les plus proches du corps physique : éthérique, émotionnel, mental.

Lecture de l’Aura 3D et multidimensionnelle

L’autre méthode, moins connue, mais qui le deviendra, consiste à percevoir, lire (images, visions), entendre (mots), ressentir (sensations), les corps physique et subtils d’une personne, comme s’il s’agissait d’être témoin visionnaire d’extraits de films ou de DVD. Une approche similaire à la réalité virtuelle qui se développe grâce à l’informatique et s’intensifiera à partir de 2010 avec le passage d’Uranus en Bélier, le vrai début de l’Ère du Verseau. Tout le monde peut y arriver, pas seulement les voyants. Une approche qui ne nécessite aucun appareil technique, aucun lieu spécial, pas même la présence physique du sujet et peut se faire avantageusement même à distance. C’est une perception multidimensionnelle de l’Être et de l’Univers, une perception cerveau droit. C’est définitivement l’émergence de la perception multidimensionnelle de l’Être et des Univers, une perception du 3e cerveau, qui se développe entre les deux hémisphères principaux et favorise leur communication. Dans ce domaine, les baleines et les dauphins ont beaucoup à nous apprendre. Le sujet est alors perçu tel un hologramme[2] multidimensionnel. Les corps subtils « lus et interprétés » peuvent aller jusqu’à 22 et au-delà (pour le moment). En fait, je présume qu’ils n’ont pas de limite.

C’est la méthode que je pratique et que j’enseigne. Avec cette approche, l’interprète devient un explorateur des champs magnétiques, individuel, planétaire, cosmique, intergalactique et au-delà; un voyageur intra-corps subtils; un médecin intracellulaire; un chirurgien de médecine nucléaire subatomique; un acupuncteur énergéticien qui ouvre et harmonise les méridiens des corps subtils du sujet afin qu’ils reprennent leur expansion naturelle en quelque sorte.

Intervention et Guérison énergétiques

Suite aux informations « perçues » par les sens (voir, entendre, sentir, ressentir, goûter et autres…), l’interprète peut proposer et pratiquer (avec l’accord du sujet) des interventions ou guérisons « énergétiques » ou, à tout le moins, une relation d’aide. Les interventions ou guérisons se font sur place, dans l’immédiat, à l’aide de diverses approches : transmutation alchimique, métamorphose, reprogrammation, utilisation des mains de lumière, co-guérison avec les archétypes, guides, anges, maîtres, médecins célestes, chirurgiens cosmiques, Soi, Moi Divin, Pareil de Lumière, et autres.

Ces interventions traitent d’abord le causal, c’est-à-dire la source des maladies et du mal-être. Les causes des maladies et du mal-être sont inscrites et codées dans le corps physique et les corps subtils. Ce sont ces interventions que je pratique et enseigne au cours d’une journée d’atelier ou au cours d’une session individuelle de Lecture de l’Aura et Guérison énergétique. Elles sont simples et efficaces et correspondent à « l’Ère du temps », en répondant aux besoins d’ajustements des fréquences vibratoires des êtres, dans un monde en pleine accélération ascensionnelle.

Évidemment à ces approches énergétiques, peuvent s’ajouter des interventions à l’aide des médecines parallèles : Ostéopathie, Reiki, Harmonisation énergétique, Guérison spirituelle angélique, Guérison par simple accomplissement, Toucher thérapeutique, Polarité, Shiatsu, Acupuncture, et bien d’autres. Cependant, ces dernières nécessitent une expertise professionnelle et du matériel supplémentaire, c’est-à-dire au moins une table de massage. Les approches d’autoguérison peuvent aussi compléter ce qui a été cité précédemment : Taï-Chi, Yoga, Chi-Qong, Antigymnastique, Méthode de Libération des Cuirasses, Stretching, Table Penchenat et bien d’autres.

Et dans les cas extrêmes de désalignement énergétique ou de détection traumatique, l’interprète peut suggérer les psychothérapies classiques ou modernes qui demandent diagnostic, mobilisation, temps, investissement, assiduité et parfois même prescription d’un médecin.

Bien entendu, il arrive que le sujet n’ait pas un besoin spécifique de guérison énergétique au moment de la Lecture. Dans ce cas, l’interprète pratique, à l’aide de ses mains de lumière, de son 3e œil, de son cœur, ou simplement de son intention, l’ouverture des méridiens des corps physique et subtils du sujet, la circulation et l’harmonisation des énergies, l’unification de la structure énergétique de l’être et l’intégration du processus dans le corps physique. Puis, ensemble, ils contemplent le Portrait énergétique de l’Être qu’ils ont dessiné, peint et sculpté dans le Moment présent.

Les Orbs

Une autre manifestation qui peut être apparentée à l’Aura, est celle de la manifestation des Orbs, sur les photos, ou à l’œil nu. Le mot Orb provient du latin « Orbis » qui veut dire objet rond, disque ou sphère. Selon certains, le phénomène des Orbs n’est pas arrivé en même temps que les appareils photo numériques et les Orbs ne sont pas que des grains de poussière ou des gouttes d’eau dans l’air, tel que le prétendent les sceptiques. Je présente quelques-unes de mes photos dans ce livre et elles ont été prises dans des lieux divers de la planète, en des époques différentes, avec des appareils photo jetables ou normaux (Canon ELPH LT).

En anglais, ORBS est aussi l’acronyme de : Open Relay Behavior-modification System (Système de modification de comportement à relais ouvert). Mais cette appellation concerne le jargon internet et n’a rien à voir avec l’aspect énergétique.

Être en Amour, Être en Compassion

J’ai appris et développé la Compassion au cours des années d’exercice de mon métier de psychothérapeute, depuis 1989. Mais j’ai commencé à manifester la Compassion dans l’action en 2002, lorsque j’ai débuté la pratique de La Lecture de l’Aura. Ce fut et c’est toujours une voie d’auto-guérison pour moi. Auto-guérison de mon intolérance et de mes jugements.

Lorsque certaines personnes se présentent pour une session de Lecture de l’Aura, il arrive que je ne sois pas dans le cœur, une ancienne habitude acquise au cours de mes vies de guerrière. Dès que nous commençons la séance, mon cœur s’ouvre et enveloppe la personne et son champ magnétique de Compassion. Ça se fait naturellement, sans effort ni intellectualisation. Chaque fois, je plonge dans la gratitude devant l’immense privilège de pouvoir accéder à l’intimité de l’être devant moi. J’entre alors en Compassion, comme j’entre en Amour.

Le Portrait de mon Être

La Lecture de l’Aura, c’est le portrait de mon Être. C’est une œuvre d’artiste, de peintre, de musicien ou de danseur, qui brosse le tableau ponctuel de morceaux de ma vie. Mais au lieu des toiles, des couleurs, des pinceaux, des chorégraphies, des notes et des instruments de musique, les outils sont les facultés psychiques : clairvoyance, clairaudience, clairsentience, intuition, etc.

Le discernement au début du chemin

Lorsque je débute sur le chemin spirituel ou énergétique je me demande « Par quoi vais-je commencer? » Aujourd’hui, plusieurs choix s’offrent à moi. Il y a tellement d’avenues. Comment choisir? Au pendule, en kinésiologie, en suivant mon intuition, en demandant des signes, en faisant appel aux références des autres? Moi, je me laisse guider. Je reçois un appel intérieur et j’y vais. Je dois être sélectif et avoir du discernement. La Lecture de l’Aura est un complément à tout travail énergétique ou thérapeutique. Je remercie la Source chaque seconde de m’avoir fait don de la clairvoyance, de la clairaudience et de la clairsentience.

Le déroulement d’une session

Au cours de l’heure du rendez-vous, je fais la lecture du corps physique et éventuellement de 8 autres corps subtils. Bien que je puisse lire entre 16 et 22 corps au total, je ne peux en lire plus de 9 dans une même session. Je demande visions et informations pour chacun des 9 premiers corps. Je partage cette vision avec le sujet. Je lui demande son ressenti. Et, s’il y a lieu, avec son accord, « nous » procédons à la guérison énergétique. En plusieurs années de pratique depuis 2002, j’ai rarement reçu les mêmes visions pour des personnes différentes. Chaque être est unique tout en étant UN. J’ai commencé la Lecture de l’Aura en 2002. Chaque fois ce fut magique. Je considère comme un grand privilège d’avoir accès à l’intimité énergétique et spirituelle d’un être. J’en suis reconnaissante à la Source.

Démystifier la Lecture de l’Aura et le Champ Aurique

La plupart des gens ont une conception archaïque et limitée de la Lecture de l’Aura. Ils sont obsédés par la Lecture et la Qualité des couleurs autour de la personne. « M’as-tu vu? J’ai un magnifique champ vibratoire rouge ou jaune ou vert? » Ceci est l’ancienne méthode. La méthode de l’ego humain et spirituel. Les couleurs autour du corps physique, décelées par les appareils photo à effet Kirlian[3], représentent seulement l’Aura du 2e corps, l’éthérique et parfois le 3e, l’émotionnel. J’ai un champ aurique d’au moins 22 corps. Lorsque je suis développé et conscient, mes corps subtils peuvent prendre de l’expansion à des kilomètres autour de moi. Dans les cas moyens, à une rue plus loin. Dans les cas ordinaires, à la largeur de ma maison ou de mon appartement. Un ami, qui a connu et vécu avec le Maître Mikhaël Aïvanhov[4] au Bonfin, en France, ressentait l’aura du Maître à des kilomètres, lorsqu’il sortait de sa maison pour venir se joindre à la communauté.

Buts de la Lecture de l’Aura

Démystifier les Facultés psychiques

(Clairvoyance, Clairaudience, Clairsentience, etc.)

La majorité des gens croient que la clairvoyance, la clairaudience, la clairsentience sont des facultés psychiques utilisées pour percevoir des visions du futur servant à prédire l’avenir. Pourquoi des milliers de personnes veulent-elles connaître leur avenir et par le fait même, céder aux autres leur pouvoir personnel de créer leur vie? Pourquoi les facultés psychiques ne seraient-elles pas au service du présent et de la réalisation de soi plutôt qu’à la quête effrénée du futur qui n’existe pas? Sans doute pour étouffer les peurs de l’inconnu, de la maladie, de la vieillesse et de la mort. Ou pour déjouer la crainte de perdre pouvoir, territoire, supériorité.

Démystifier la Lecture de l’Aura

De nos jours, on connaît surtout la Lecture de l’Aura par la Lecture et l’Interprétation des couleurs présentes dans le champ magnétique qui entoure le corps physique. Cette technique fut popularisée par les appareils photo à effet Kirlian[5]. La Lecture de l’Aura des êtres, des plantes, des arbres, des animaux, des minéraux, des lieux, des objets, etc., est une faculté innée et naturelle chez les peuples Gardiens de la Terre. Curieusement notre monde moderne s’est acharné à faire taire ces facultés naturelles chez l’humain, alors que les peuples autochtones encourageaient leur développement au cours de rites et étapes initiatiques.

Reconnaître et développer mes dons et mes talents psychiques

Ceci n’est pas évident. En Occident, nous subissons encore les effets de l’Inquisition politico-religieuse qui sévit en Europe durant plusieurs siècles et même en Amérique. Développer mes talents normaux (créativité artistique, habiletés physique et intellectuelle, etc.) est accepté, mais développer mes talents paranormaux (clairvoyance, guérison, etc.) porte encore la connotation de l’œuvre du diable, même aujourd’hui, inconsciemment ou non. Les surnoms « sorcière ou fou » ne sont jamais bien loin sur les lèvres de mes concitoyens, même aujourd’hui!

Me connaître et me reconnaître

Pour me reconnaître dans mon unicité, il est essentiel que j’aie été reconnu au moins une fois durant ma vie. J’ai parfois croisé des personnes qui n’avaient jamais été reconnues pour ce qu’elles étaient. Il arrive que leur première expérience de reconnaissance de soi se produise durant l’heure de Lecture de l’Aura. Leurs yeux s’allument, non seulement à cause de leurs larmes, mais surtout parce qu’enfin, quelqu’un a mis des mots et des images sur qui elles sont. Enfin, quelqu’un me reconnaît.

Me transformer et transformer ma vie

Une jeune femme vient me consulter pour la Lecture de l’Aura. Elle souffre de maux de ventre chroniques depuis des années. Durant la session, elle retrouve des mémoires de vies où elle était guérisseuse et magicienne. Nous faisons ensemble la guérison de ces mémoires. Elle ressent la guérison intensément dans son corps, dans ses bras et ses mains. Dès le lendemain, sa vie commence à se transformer. Elle rencontre, « par hasard », un inconnu qui lui suggère de faire une cure de radis noir. Elle l’expérimente et n’a plus de maux de ventre. Il lui confirme aussi qu’elle est une vieille âme. Ensuite, elle impose les mains sur la cheville d’une amie, à sa demande, car celle-ci vient de se faire une entorse. La guérison est instantanée. Le copain de son ami a mal au dos et lui demande de lui imposer les mains. La douleur disparaît rapidement. Elle reçoit davantage d’images et de messages. Elle avait interrompu ses études en Reiki, alors elle choisit de reprendre sa formation.

Harmoniser et Unifier mes corps physique et subtils

Les buts de la Lecture de l’Aura sont la connaissance de soi, l’harmonisation et l’unification de mon être et la Guérison énergétique de mes corps physique et subtils. Ce qui me permet de mieux me connaître, d’actualiser mon potentiel et de me réaliser, car des Clés et des Codes me sont transmis au cours de cette lecture.

La Lecture de l’Aura est un complément à tout travail énergétique ou thérapeutique. Chaque Lecture est magique et conduit à l’ouverture du cœur et à la pratique de la Compassion. Je considère comme un grand privilège d’avoir accès à l’intimité énergétique et spirituelle d’un être qui en fait la demande.

Faire confiance à mes facultés psychiques 

La Lecture de l’Aura s’adresse aux personnes qui perçoivent leur structure énergétique telle un hologramme[6] et veulent utiliser ou développer leurs facultés psychiques (clairvoyance, clairaudience, clairsentience, guérison énergétique, etc.), et les mettre au service de la Relation d’aide, de la Guérison énergétique, de la Compassion, de la Réalisation de soi et de l’Expansion de la Conscience Universelle. Voici une occasion exceptionnelle de démystifier mes croyances sur mes facultés psychiques, de guérir mes doutes et le manque de confiance en moi.

Compléter la Lecture de l’Aura avec une sensation d’Unité

Je rassemble les parties de moi comme le font les lamas tibétains lorsqu’ils créent un Mandala. Je me situe dans ma Roue du Samsara[7] Bouddhiste, dans ma Roue de Médecine Amérindienne. Et lorsque je termine la Lecture de l’Aura, un Archétype d’Unification, un Symbole personnel d’Unité rassemble tous mes corps subtils et toutes les visions et informations qui se sont présentées au cours de la Lecture. Je me sens uni et non éparpillé, en pièces détachées.

 

Créer le portrait de mon Être

Je crée le Portrait énergétique de mon Être dans le Moment Présent, comme un artiste, un danseur, un peintre, un dessinateur. Mais plus virtuel, comme en 3D.

Rassembler les fragments de mon être

Je vais aller rechercher les fragments de mon être parfois laissés derrière moi depuis des millénaires et dans des dimensions insoupçonnées des univers. C’est un rituel comparable au recouvrement des fragments de l’âme selon Sandra Ingerman[8]. Lorsque je ramène à moi les parties de mon âme, je reviens à la maison, dans mon corps Temple.

Se réconcilier avec l’Incarnation

Le but ultime est de s’incarner et de se réconcilier avec l’Incarnation, afin d’assumer sa mission sur Terre ou si vous préférez de donner un sens réel à la vie. Un sens autre que l’accumulation futile de biens matériels et l’exposition impudique de prétendus succès et célébrités illusoires. C’est la blessure la plus fréquente que je rencontre chez les personnes qui viennent me consulter ou suivre mes stages. Les souffrances non guéries ou accumulées de cette vie présente et de vies passées ne donnent pas envie, à certaines personnes, de se réincarner. Le constat global du niveau de conscience et du comportement actuel de l’humanité n’aide pas non plus. Certains, tous les matins, se travestissent en de véritables héros pour assumer leur choix de vivre sur Terre. D’autres se réfugient dans les multiples paradis artificiels. Heureusement, plusieurs retrouvent leur voie par la créativité, la guérison et l’amour.

Sarah Diane Pomerleau. 

 

Lien éditeur. 

 



[1] Effet Kirlian : Le procédé dit photographie Kirlian (ou effet Kirlian), a été découvert en 1939, par le technicien russe Semyon Kirlian et sa femme Valentina Kirlian. Les clichés Kirlian montrent un halo lumineux autour d’un objet. Pour Kirlian et ses successeurs, attachés au domaine de la parapsychologie et des médecines énergétiques, la photographie Kirlian serait une manifestation de l’aura humaine. Il a depuis été démontré que le halo lumineux présent autour des objets photographiés est dû à l’effet Corona.

[2] Hologramme : Un hologramme représente une image en trois dimensions apparaissant comme « suspendue en l’air ». Les principes de l’holographie furent énoncés par le physicien hongrois Dennis Gabor en 1948. L’hologramme offre un puissant modèle des processus cérébraux et de l’organisation holographique de l’univers. Contrairement à la photographie traditionnelle, qui ne contient qu’une information bidimensionnelle, un hologramme contient beaucoup d’informations tridimensionnelles.

[3] Effet Kirlian : voir note 3.

[4] Mikhaël Aïvanhov : (1900-1986) Maître spirituel qui a transmis un enseignement oral ésotérique et initiatique.

[5]  Effet Kirlian : voir note 3.

[6] Hologramme : voir note 4.

[7] Roue du Samsara : roues des vies karmiques desquelles nous devons nous libérer.

[8]  Sandra Ingerman : praticienne du recouvrement d’âme, auteure et formatrice.